Aller au contenu
L'expert réglementaire du transport
des marchandises dangereuses
01 42 01 49 49

Les essais de qualification du carton pour le transport de marchandises dangereuses

Qualification carton

Tous les emballages homologués au transport de marchandises dangereuses doivent être soumis à des essais spécifiques. Dans le cas d’une caisse en carton homologuée 4G, des premiers tests (chutes et gerbage) auront pour but de valider les performances de résistance, puis des tests seront réalisés sur le carton en lui-même afin de le caractériser. Ces essais sont réalisés sur tous les emballages en carton ondulé.

1 – Essais de résistance à l’humidité : La méthode de Cobb

    Le test de Cobb est une épreuve de détermination de l’absorption de l’eau. Ce test est réalisé conformément à la norme ISO 535 :1997.

    2 – Essais de détermination de la classe :

    • ECT (Edge Crush Test)
    Test ECT

    La résistance à l’écrasement sur les cannelures : ce test s’effectue selon la norme ISO 3037. Celui-ci consiste à appliquer une force croissante directement sur la cannelure du carton ondulé préalablement découpé à l’aide d’un appareil de découpe ECT jusqu’à déformation significative. Ce test est important puisqu’il indique la capacité du carton à maintenir sa forme et sa solidité sous charge (essai de gerbage). A noter que cet essai s’applique à tous les types de cannelures (simple, double ou triple).

    • FCT (Flat Crush Test)
    test FCT

    La résistance à la compression à plat. Ce test s’effectue selon la norme ISO 3035. Celui-ci consiste à appliquer une force croissante sur une surface de carton ondulé préalablement découpé à l’aide d’un appareil de découpe FCT jusqu’à ce qu’elle cède ou se déforme de manière significative. Les résultats obtenus fournissent une indication de la robustesse du matériau et de sa capacité à supporter toutes les charges et les contraintes pendant l’usage prévu. A noter que cet essai s’effectue uniquement sur les cartons simple cannelure.

    • Éclatement
    Test éclatement

    La résistance à l’éclatement : Ce test s’effectue selon la norme ISO 2759. Celui-ci consiste à appliquer une force hydraulique, à l’aide d’une membrane en caoutchouc dans un éclatomètre, sur le carton ondulé, jusqu’à éclatement de celui-ci. Ce test s’effectue sur les faces intérieures et extérieures du carton. A noter que ce test est réalisé pour tous les types de cannelures (simple, double ou triple).

    • Épaisseur
    test epaisseur

    La mesure de l’épaisseur du carton ondulé : Ce test s’effectue selon la norme ISO 3034. Celui-ci consiste à placer un échantillon du carton ondulé dans un micromètre afin d’en déterminer l’épaisseur. A noter que cet essai s’applique à tous les types de cannelures (simple, double ou triple).

    Une fois tous ces tests réalisés, nous pourrons déterminer la classe du carton à l’aide des normes NF Q12-008 (pour les cartons ondulés simples et doubles cannelures) et NF Q12-009 (pour les cartons ondulés triples cannelures) ainsi que de l’« Avis relatif à l’agrément des emballages combinés ayant une caisse en carton ondulé comme emballage extérieur et destinés au transport des marchandises dangereuses ». Cette classe de carton sera indiquée sur le certificat d’agrément en France, ainsi que sur le rapport d’essais.

    Comme vous pouvez le constater, le monde du « carton » est vaste et ceci n’est qu’un bref aperçu des essais réalisés ! Si vous avez besoin de précisions, n’hésitez pas à contacter notre division CEFEA : damien.gratesol@cefea.fr – Tel +33(0)1 42 01 90 51

    Faire défiler vers le haut