Aller au contenu
L'expert réglementaire du transport
des marchandises dangereuses
01 42 01 49 49

L’examen de conseiller sécurité Transport Marchandises Dangereuses approche. Comme pour la dernière session, nous vous proposons un petit billet hebdomadaire pour continuer vos intenses révisions, jusqu’au jour J : le 21 avril 2021

Examen conseiller sécurité

Le contenu sera à la fois constitué d’informations pratiques sur l’examen, mais également des questions techniques pour parfaire vos connaissances règlementaires. Les réponses aux questions techniques seront publiées dans le billet de la semaine suivante sauf pour le dernier billet.

Pour commencer, l’organisation de l’examen aussi bien initial que de renouvellement. À savoir que pour cette année, le déroulement de l’examen change. Il se réalisera par voie électronique dans l’endroit de votre choix (local professionnel ou personnel), de façon dématérialisée. Le logiciel Managexam est la solution retenue par le CIFMD pour passer l’examen.

Attention : Ce nouveau format d’examen nécessite une caméra, un micro et un débit internet suffisant (0.6 Mbits/s en upload).

Pour obtenir plus d’informations : Consultez le site du CIFMD rubrique Examen initial/renouvellement

1 – Le QCM

Celui-ci est, depuis octobre 2017, constitué de 50, 65 ou 80 questions en fonction des combinaisons de spécialités. Si les spécialisations classe 1 (matières explosives) et/ou classe 7 (matières radioactives) sont ajoutés à une autre spécialité « tronc commun » (classe 3 à 9 sauf 7) ou classe 2, il est ajouté 15 questions supplémentaires par spécialisation (15 pour la classe 1, 15 pour la classe 7). Les durées du QCM sont proportionnellement allongées :

  • 50 questions la durée reste de 2h30
  • 65 questions la durée est de 3h15
  • 80 questions la durée est de 4h00

Concernant la notation (examen initial et de renouvellement), celle-ci est revue à la baisse, ainsi :

  • 50 questions : il faut avoir 33 bonnes réponses (au lieu de 34)
  • 65 questions : il faut avoir 43 bonnes réponses (au lieu de 44)
  • 80 questions : il faut avoir 53 bonnes réponses (au lieu de 54)

PS examen de renouvellement : depuis 2018, il n’y a plus d’oral de rattrapage, il faut donc obligatoirement avoir la note minimale.

2 – L’étude de cas

L’épreuve est toujours notée sur 40 points. Mais compte tenu de la refonte de l’examen pour s’assurer que les candidats aient une bonne connaissance sur les spécialisations des classes 1 et 7, il a été introduit une note éliminatoire sur les études de cas pour ces spécialités.

La note éliminatoire est :

  • Inférieure à 20/40 pour les combinaisons « tronc commun » (classe 3 à 9 sauf 7) avec ou sans la spécialisation classe 2 (gaz), pour les combinaisons avec la classe 1 seulement (sans tronc commun ni classe 2) ou avec la classe 7 seulement (sans tronc commun ni classe 2).
  • Inférieure à 10/20 par cas, pour toutes les combinaisons incluant la classe 1 et/ou la classe 7 en plus du « tronc commun » (classe 3 à 9 sauf 7) ou de la classe 2 (gaz).

Dans le cas où la note minimum n’est pas atteinte (20/40 ou 10/20 par cas en fonction des combinaisons), une triple correction est possible si votre note est d’au moins 18/40 ou 9/20 par cas en fonction des combinaisons.

Questions de révision

Pour cette première semaine de révisions, nous vous proposons des questions sur les généralités

Question 1

Un particulier transportant 3 jerricans de 60 L d’essence pour un usage personnel est-il soumis aux prescriptions de l’ADR ? Justifier votre réponse

Question 2

Donnez la définition exacte de l’expéditeur selon l’ADR.

Question 3

L’intervenant qui doit s’assurer que les marchandises dangereuses soient classées et autorisées au transport conformément à l’ADR est :

  • Le remplisseur
  • L’expéditeur
  • Le chargeur
  • Le transporteur

Question 4

Un accident lors d’un transport de marchandises dangereuses sur la nationale N7, a donné lieu à une perte de 420 L d’hydroxyde de sodium en solution (UN 1824, GE II). Les autorités ont fermé la route pendant une durée de quatre heures. En tant que conseiller à la sécurité de cette entreprise, quelles sont les obligations qui vous incombent ?

Question 5

Lequel de ces transports est soumis à l’obligation d’établir un plan de sûreté ?

  • 5 tonnes d’UN 3077, 9, GE III en vrac
  • 4 m3 d’acétone en GRV
  • 3500 litres d’éther diéthylique en citerne
  • 5 L d’UN 2024, 6.1, GE I en colis

Rendez-vous la semaine prochaine pour les réponses à cette première série et de nouvelles questions

Faire défiler vers le haut