Aller au contenu
L'expert réglementaire du transport
des marchandises dangereuses
01 42 01 49 49

Examen de conseiller sécurité TMD – Octobre 2021 – Révisions semaine 1

L’examen de conseiller sécurité Transport Marchandises Dangereuses approche. Comme pour la dernière session, nous vous proposons un petit billet hebdomadaire pour continuer vos intenses révisions, jusqu’au jour J : le 20 octobre 2021

Examen conseiller sécurité
Date d’examen de conseiller sécurité

Le contenu sera à la fois constitué d’informations pratiques sur l’examen, mais également des questions techniques pour parfaire vos connaissances règlementaires. Les réponses aux questions techniques seront publiées dans le billet de la semaine suivante sauf pour le dernier billet.

Rappel de l’organisation de l’examen aussi bien en initial qu’en recyclage. À savoir qu’à partir de cette année, le déroulement de l’examen change. Il se réalisera par voie électronique dans l’endroit de votre choix (local professionnel ou personnel), de façon dématérialisée. Le logiciel Managexam est la solution retenue par le CIFMD pour passer l’examen.

Attention : Ce nouveau format d’examen nécessite une caméra, un micro et un débit internet suffisant (0.6 Mbits/s en upload).

Pour obtenir plus d’informations : Consultez le site du CIFMD rubrique Examen initial/renouvellement

Questions de révision

Pour cette première semaine de révisions, nous vous proposons des questions sur les généralités

Question 1

Un fût en acier vide non nettoyé, ayant renfermé une matière de la classe 8 est-il soumis aux prescriptions de l’ADR, dans le cas où des mesures ont été prises afin d’éliminer tous les dangers ? Justifier votre réponse.

Question 2

Donnez la signification du sigle TPAA.

Question 3

L’intervenant qui doit s’assurer que la date du prochain contrôle pour les citernes mobiles n’est pas dépassée est :

  1. Le remplisseur
  2. L’expéditeur
  3. Le chargeur
  4. Le transporteur

Question 4

Une entreprise participe au transport de marchandises dangereuses, seulement en tant qu’expéditeur, et n’avait pas l’obligation de désigner un conseiller à la sécurité en 2018. A partir de quelle date, au plus tard, cette entreprise devra-t-elle désigner un conseiller à la sécurité ?

Question 5

Lequel de ces transports est soumis à l’obligation d’établir un plan de sûreté ?

  1. 5000 litres d’UN 3082, 9, GE III en citerne
  2. 2 m3 de méthanol en GRV
  3. 4000 litres d’éther diéthylique en citerne
  4. 10 L d’UN 1760, 6.1, GE I en colis

Question 6

En France, une entreprise décharge, chaque mois, 4000 L d’éther diéthylique transportés en citerne. L’entreprise n’est pas soumise à autorisation dans le cadre de la réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). Mise à part cette activité, elle n’en réalise aucune autre en lien avec le transport de marchandise dangereuses. Est-elle toujours soumise à l’obligation d’établir un plan de sûreté ?

Rendez-vous la semaine prochaine pour les réponses à cette première série et de nouvelles questions

Faire défiler vers le haut