Aller au contenu
L'expert réglementaire du transport
des marchandises dangereuses
01 42 01 49 49

Examen de conseiller sécurité TMD – Octobre 2021 – Révision semaine 4

Plus que quelques semaines avant l’examen de conseiller sécurité Transport Marchandises Dangereuses. On continue les révisions avec une nouvelle série de questions.

Examen conseiller sécurité
Date d’examen de conseiller sécurité

Réponses aux questions de la semaine 3

Question 1

Réponse 1 : Non, le GRV est interdit selon la colonne 8 du tableau 3.2 et ce n’est pas un emballage (car GRV)

Réponse b. : Oui, l’emballage est autorisé par la P001 et son marquage d’homologation est conforme aux propriétés de la matière (groupe d’emballage, pression de vapeur à 50°C, densité).

Réponse c. : Non, l’emballage est homologué pour des solides

Réponse d. : Non, l’emballage est homologué pour contenir des marchandises des groupes d’emballage II et III. De plus, la pression d’épreuve est trop petite :

Selon le 6.1.5.5.5., la pression minimale d’épreuve doit être de 250 kPa. Réponse e. : Non, le fût en plastique a été fabriqué il y a plus de 5 ans et ne peut donc pas être remis au transport (cf 4.1.1.15)

Question 2

Il s’agit d’un problème de compatibilité chimique qui se traite via le chapitre 4.1

Selon le diagramme 4.1.1.21.1 :

  1. Le numéro ONU et le groupe d’emballage du mélange figurent dans la liste des matières assimilées
  2. La matière est bien mentionnée dans la liste des matières assimilées
  3. La liste des matières assimilées n’indique pas de liquide de référence (règle applicable aux rubriques collectives y est inscrit). Il faut continuer avec le diagramme 4.1.1.21.2

Selon le diagramme 4.1.1.21.2 :

  1. Les rubriques figurent dans la liste des matières assimilées pour les deux constituants du mélange
  2. Les deux constituants ont le même code de classification : F1
  3. L’UN 1275 est assimilé au mélange d’hydrocarbures et l’UN 2045 est aussi assimilé au mélange d’hydrocarbure.

Puisque le fût en plastique a été éprouvé avec de l’acide acétique, il n’est donc pas autorisé le transport de ce mélange.

A noter que si la compatibilité chimique est prouvée avec une solution mouillante, alors il n’est pas nécessaire de procéder à une épreuve de compatibilité avec l’acide acétique selon le 6.1.6.1.a). Un fût en plastique éprouvé avec une solution mouillante serait conforme également.

Question 3

Possibilité 1 : Selon la disposition spéciale 375, l’UN 3077, conditionné de la sorte, n’est soumis à aucune autre disposition de l’ADR à condition que les emballages satisfassent aux dispositions générales des 4.1.1.1, 4.1.1.2 et 4.1.1.4 à 4.1.1.8.

Possibilité 2 : Quantités limitées. Voir colonne 7a du tableau A du chapitre 3.2

Le colis pourra porter la marque quantité limité.

Possibilité 3 :

Le colis peut porter :

Selon le 5.2.1.1 : la marque UN 3077

Selon le 5.2.2.1.1 : l’étiquette de danger de la classe 9

Selon le 5.2.1.8 : peut s’exempter de la marque « dangereux pour l’environnement ». ( =< 5 kg)

Possibilité 4 :

Le colis peut porter :

Selon le 5.2.1.1 : la marque UN 3077

Selon le 5.2.2.1.1 : l’étiquette de danger de la classe 9

Selon le 5.2.1.8 : la marque « dangereux pour l’environnement ».

Questions de la semaine 4

Cette semaine, les questions portent sur l’étiquetage et la documentation.

Question 1

Vous devez établir une déclaration de marchandises dangereuses pour une expédition de plusieurs déchets (le BSD pourra faire office de document de transport).

Vous expédiez les déchets de votre site industriel vers le centre de traitement :

VALODECHETS

1 BOULEVARD DE L’ENVIRONNEMENT

77340 PONTAULT-COMBAULT

Votre expédition est composée des déchets suivants :

  • 1 fût acier de 100 L d’UN 1719, (mélange d’hydroxyde de sodium et d’hydroxyde de potassium en solution) classé en groupe d’emballage III.
  • Un jerrican plastique de 20 L contenant un mélange de liquides inflammables GE II, toxiques GE III dont vous ne connaissez pas la composition exacte
  • Un GRV 31HA1 vide avec résidus d’UN 1938
  • Deux fûts 1A2 homologués de 20 litres contenant de la peinture (classe 3 groupe d’emballage II) répondant aux critères du 2.2.9.1.10.

Rédiger le document de transport (ADR) concernant cette expédition

Question 2

Laquelle des affirmations relatives à l’étiquetage est correcte ?

  1. La ligne intérieur d’une étiquette de danger doit faire 2 mm d’épaisseur
  2. Les étiquettes de classes de danger doivent être en polychlorure de vinyle
  3. Les étiquettes de classes de danger peuvent porter les mentions de danger dans la moitié inférieure de l’étiquette (par exemple TOXIC pour une étiquette de la classe 6.1)
  4. Les étiquettes de la classe 3 peuvent se superposer.

Question 3

Dans quel cas est-il nécessaire d’apposer les étiquettes de transport sur deux côtés opposés de l’emballage ?

Rendez-vous la semaine pour toutes les réponses et de nouvelles questions

Faire défiler vers le haut