Aller au contenu
L'expert réglementaire du transport
des marchandises dangereuses
01 42 01 49 49

Examen de conseiller sécurité TMD – Octobre 2021 – Fin de révision

Dernière ligne droite pour l’examen de conseiller sécurité Transport Marchandises Dangereuses. Voici les réponses à la dernière série de questions posté la semaine dernière :

Examen conseiller sécurité
Date d’examen de conseiller sécurité

Réponses aux questions de la semaine 5

Question 1

1°) Dans le cas où l’exemption du 1.1.3.6 pourrait être utilisée, la non-présence de la signalisation serait alors justifiée.

Pour chaque marchandise, on peut accéder à la catégorie de transport dans la colonne 15 du tableau A chapitre 3.2. 

Catégories de transport :

UN 3082 : CAT  3 (300 kg)

UN 2837 : CAT  3 (300 L)

UN 2983 : CAT  1 (5 L)

UN 3509 : CAT  4 (250 kg)

Lorsque que des marchandises dangereuses appartenant à des catégories de transport différentes sont chargées dans le même véhicule, le chapitre 1.1.3.6.4 s’applique. 

La catégorie 4 ne doit pas être prise en compte dans le calcul. Le calcul du 1.1.3.6.4 nous donne :

300 + 300 + (5*50) = 850

La valeur calculée ne dépasse pas 1000, donc il est possible d’utiliser l’exemption du 1.1.3.6.

A noter que vu que le régime du 1.1.3.6 est utilisé, il est nécessaire de noter le calcul correspondant dans la déclaration : Voir NOTA 1 du 5.4.1.1.1 f)

2°) Ce transport pouvant se réaliser sous le seuil du 1.1.3.6, le véhicule n’est pas soumis aux restrictions dans les tunnels routiers du chapitre 8.6 ; Il peut donc emprunter n’importe quel tunnel.

Question 2

Solution

Selon le 5.3.2.1.2 et le 5.3.1.4.1, vous devez :

  • Afficher des panneaux orange vierges à l’avant et à l’arrière de l’unité de transport
  • Afficher des panneaux orange numérotés sur les côtés latéraux du véhicule pour les deux marchandises dangereuses avec en haut le numéro d’identification du danger (colonne 20 du tableau A, ici 88 pour UN 3145 et 30 pour UN 3295) et en bas le numéro ONU du produit (ici 3145 et 3295) soit un panneau 88/3145 et un panneau 30/3295.
  • Le placarder sur les côtés et à l’arrière avec les plaques étiquettes correspondantes à la classe de danger du produit (ici la classe 3 et la classe 8)

Question 3

Dans le tableau A, on trouve le n°ONU du tétrachloréthylène qui est le 1897. En France, il est interdit de charger ou décharger des colis de marchandises dangereuses sur la voie publique .

Or d’après l’annexe I, paragraphe 2.2 de l’arrêté TMD, certaines marchandises sont autorisées dont l’UN 1897.

Il est donc autorisé de décharger ces colis.

Question 4 – Citerne

Analysons les deux possibilités :

Pour transporter de l’UN 1723 le code citerne minimal requis est le L4BH selon la colonne 12 du Tableau A du chapitre 3.2 et l’agrément du véhicule doit être FL selon la colonne 14.

Réponse question 1

Véhicule citerne 1 :

Véhicule FL : OK

La citerne proposée indique un marquage 33000 « S ». Selon le 6.8.2.5, celle-ci dispose de brise blots séparant la citerne en sections de 7500 L maximum. De plus, celle-ci dispose d’un remplissage de 91% ((30000/33000)*100 = 91%). Donc c’est OK pour cette partie.

Code citerne L4BN : Selon la hiérarchie des citernes au 4.3.4.1.2 le code citerne L4BN n’est pas supérieur au code L4BH demandé pour l’UN 1723.

Il n’est donc pas possible d’utiliser la citerne 1.

Véhicule-citerne 2 :

Véhicule FL : OK

La citerne proposée indique un marquage 35000. Selon le 4.3.2.2.4 de l’ADR, les réservoirs (citerne) destinés au transport de matières à l’état liquide qui ne sont pas partagés en sections d’une capacité maximale de 7 500 litres au moyen de cloisons ou de brise-flots doivent être remplis à au moins 80% ou au plus 20% de leur capacité (maximum 20 % ou minimum 80 %). Ici, nous voulons expédier 30 000 L de produits. Donc (30000/35000)*100 = 86 %. Donc c’est OK pour cette partie.

Code citerne L10CH : Selon la hiérarchie des citernes au 4.3.4.1.2 le code citerne L10CH est bien supérieur au code L4BH demandé pour l’UN 1723.

Les 3 conditions sont valides pour cette citerne. Il est donc possible d’utiliser la citerne 2.

Réponse question 2

1ère possibilité :

Concernant le placardage selon le 5.3.1.4, un véhicule citerne doit porter des plaques étiquettes (classe 3 et classe 8 dans notre cas) sur les deux côtés et à l’arrière du véhicule.

Concernant la signalisation selon le 5.3.2.1.1 l’unité de transport doit porter des panneaux orange vierge à l’avant et à l’arrière.

Selon le 5.3.2.1.2, s’agissant d’un véhicule citerne, la citerne doit avoir sur les côtés latéraux des panneaux orange codifiés (avec le numéro d’identification repris en colonne 20 du Tableau du chapitre 3.2 et en partie basse le numéro UN concerné) dans notre cas un panneaux orange codifié 338/1723.

Résumé première possibilité :

Plaques étiquettes classe 3 et classe 8 sur les côtés et à l’arrière, 2 panneaux orange vierges à l’avant et à l’arrière de l’unité de transport, deux panneaux orange codifiés (338/1723) sur les deux côtés latéraux.

2ème possibilité :

L’ADR nous indique au 5.3.2.1.6 que les unités de transport ne transportant qu’une seule marchandise dangereuse en citerne peuvent avoir des panneaux oranges codifiés directement à l’avant et à l’arrière en lieu et place des panneaux orange vierges.

Résumé deuxième possibilité :

Plaques étiquettes classe 3 et classe 8 sur les deux côtés et à l’arrière et des panneaux orange codifiés 338/1723 à l’avant et à l’arrière.

Réponse question 3

Selon le chapitre 1.10.3.2 le plan de sureté est obligatoire pour les expéditions de marchandises à haut risque.

Selon le 1.10.3.1.2 les marchandises dangereuses de la classe 3 groupe d’emballage I ou II transportées en citerne de plus de 3000 L sont considérées comme des marchandises dangereuses à haut risque. Dans notre cas l’UN 1723 est de la classe 3 groupe d’emballage II, avec cet envoi de 30000 L nous sommes donc en présence d’une marchandise à haut risque et donc soumis à l’élaboration d’un plan de sûreté.

Pour mettre en place un plan de sureté réputé conforme aux prescriptions de l’ADR, un guide élaboré par le CIFMD existe, celui-ci est présenté à l’Article 8 § 1 de l’Arrêté TMD

Réponse question 4

D’après la colonne 15 du tableau A, le UN 1723 a pour code de restriction tunnel : (D/E). D’après le 8.6.4, la citerne ne peut pas emprunter de tunnel catégorisé D et E.

Il ne peut donc pas emprunter ce tunnel.  


Ces révisions prennent donc fin et vous permettront, nous l’espérons, d’appréhender l’examen de conseiller sécurité avec plus de confiance. Vous trouverez ici, l’intégralité des questions et réponses posées au fil des semaines. Nous souhaitons bonne chance à tous les candidats. N’hésitez pas à nous faire part de vos retours et de vos sujets si vous souhaitez l’avis de nos consultants.

Faire défiler vers le haut