Aller au contenu
L'expert réglementaire du transport
des marchandises dangereuses
01 42 01 49 49

Examen de conseiller sécurité TMD – Avril 2022 – Révision semaine 6

L’examen de conseiller sécurité ADR Transport Marchandises Dangereuses aura lieu la semaine prochaine. Nous poursuivons dans les révisions afin de préparer votre examen.

Examen conseiller sécurité

Réponse de la semaine 5

Question 1

Réponse 3).

D’après le 8.2.1.2 et le 8.2.1.3, les conducteurs doivent suivre une formation de base et une spécialisation citernes, pour les conducteurs de véhicules transportant des marchandises dangereuses dans des citernes fixes d’une capacité supérieure à 1m3 ou dans des citernes mobiles d’une capacité supérieure à 3m3.

Selon, le paragraphe 4.2 et 4.3 de l’annexe I de l’arrêté TMD, la spécialisation citernes peut être restreinte pour certains numéros ONU. A condition que le conducteur transporte uniquement les marchandises dangereuses indiquées dans la formation restreinte.

Le conducteur transporte de l’UN 1203, ce numéro ONU est compris dans la spécialisation « produits pétroliers » au 4.3 b) de l’annexe I de l’arrêté TMD.

Question 2

Réponse 2).

D’après le paragraphe 2.3.4.3 de l’annexe I de l’arrêté TMD, l’interdiction d’accès signalée par le panneau B18b s’applique pour les véhicules astreints à porter des panneaux orange définis au 5.3.2 de l’ADR.

Le véhicule doit porter des panneaux orange conformément au 5.2.3.1.1, donc il n’est pas autorisé à emprunter une voie signalée par le panneau B18b.

D’après le paragraphe 2.3.4.2 de l’annexe I de l’arrêté TMD, l’interdiction d’accès signalée par le panneau B18a s’applique pour les véhicules astreints selon la partie 5 de l’ADR relative au placardage des véhicules à porter au moins une étiquette comportant une flamme (N°5.1).

Le véhicule transporte uniquement des colis, d’après le 5.3.1.5, le placardage n’est pas requis. Il peut donc emprunter une voie signalée pas le panneau B18a.

Question 3

Réponse 2).

D’après le 2.3.1.4, pour un stationnement hors agglomération supérieur à 12h entre deux véhicules portant les plaques-étiquettes N°1.5 et N°3, la distance entre les deux véhicules doit être d’au moins 10m.

Question 4

Réponse 2).

D’après le chapitre 9.6, les véhicules réfrigérants ou frigorifiques destinés au transport de matières stabilisées par régulation de température doivent être conformes aux dispositions des points a) à f).

Le point d) du chapitre 9.6.1, indique qu’en cas de risque de surpression dangereuse dans l’espace de chargement, celui-ci doit être muni de fentes ou de clapets de ventilation.

Question 5

Les conditions pour que le transport ne soit pas soumis aux prescriptions de l’ADR sont les suivantes.

  • Des mesures appropriées ont été prises afin de compenser les risques éventuels.  Selon la colonne (13) du tableau A du chapitre 3.2, la disposition spéciale TU35 est indiquée. Les citernes vides, non nettoyées, ayant renfermé de l’UN 3256 ne sont pas soumises aux prescriptions de l’ADR si des mesures appropriées ont été prises afin de compenser les risques éventuels.
  • La matière ne présente pas de danger pour l’environnement. D’après le paragraphe 6 de l’article 9 de l’arrêté TMD, les risques sont éliminés dès lors que la citerne est vide, non nettoyée et que la matière ne présente pas de caractère dangereux pour l’environnement.

Questions de la semaine 6

Cette dernière série de question portent sur les citernes

Vous êtes conseiller à la sécurité en France. Vous souhaitez expédier 20 tonnes d’UN 1296, 3, II (ρ = 726 kg/m3

Question 1

Quel est le code citerne minimal requis pour le transport de ce produit ?

Question 2

Plusieurs citernes vous sont proposées pour le transport de ce produit :

  • L15BH
  • LGBF
  • S10AH

Quelle(s) citerne(s) pouvez-vous utiliser ? Justifiez votre réponse pour chacun des codes citernes proposés .

Question 3

Vous avez à disposition un conteneur-citerne de 49 000 litres, sans brise-flots;

Quel est le taux de remplissage maximal de ce dernier ?

Est-il possible de l’utiliser ? Justifiez en citant les références règlementaires

Question 4

Au cours du transport, le conducteur a été blessé entraînant une incapacité de travailler d’une journée. Les services d’urgence sont intervenus et les voies dédiées à la circulation publique ont été fermées pendant 1 heure. Il y a également eu une fuite de produit de 400 L.

Le chef d’entreprise a-t-il l’obligation de rédiger une déclaration d’évènement ? Justifiez votre réponse.

Question 5

Après le déchargement du conteneur-citerne, celui-ci est transporté vide, non nettoyée.

  1. Comment sera-t-il placardé et signalisé ?
  2. Quelle mention devra apparaître dans le document de transport ?

Rendez-vous en fin de semaine pour la correction de cette dernière série

Faire défiler vers le haut