L'expert réglementaire du transport
des marchandises dangereuses
01 42 01 49 49

Examen CSTMD octobre 2019 : Êtes-vous prêt ? Semaine 1

L’échéance de l’examen CSTMD d’octobre 2019 approche à grand pas, histoire de vous maintenir en condition (physique et mentale) pour votre examen, nous vous proposons ce petit billet qui sera hebdomadaire jusqu’au jour J le 23 octobre 2019.

Le contenu sera constitué d’informations pratiques sur l’examen, mais également des questions techniques pour parfaire vos connaissances règlementaires. Les réponses aux questions techniques seront publiées dans le billet de la semaine suivante sauf (il y a toujours un « sauf » comme dans les règlements de transport) pour le dernier billet.

Examen CSTMD octobre 2019

Pour commencer, l’organisation de l’examen aussi bien initial que de renouvellement.

1/ le QCM

Celui-ci est, depuis octobre 2017, constitué de 50, 65 ou 80 questions en fonction des combinaisons de spécialités. Si les spécialisations classe 1 (matières explosives) et/ou classe 7 (matières radioactives) sont ajoutés à une autre spécialité « tronc commun » (classe 3 à 9 sauf 7) ou classe 2, il est ajouté 15 questions supplémentaires par spécialisation (15 pour la classe 1, 15 pour la classe 7). Les durées sont proportionnellement allongées :

QCM de 50 questions la durée reste de 2h30,

QCM de 65 questions la durée est de 3h15, et

QCM de 80 questions la durée est de 4h00.

Concernant la notation (examen initial et de renouvellement), celle-ci est revue à la baisse, ainsi :

QCM de 50 questions : il faut avoir 33 bonnes réponses (au lieu de 34)

QCM de 65 questions : il faut avoir 43 bonnes réponses (au lieu de 44)

QCM de 80 questions : il faut avoir 53 bonnes réponses (au lieu de 54)

PS examen de renouvellement : depuis 2018, il n’y a plus d’oral de rattrapage, il faut donc obligatoirement avoir la note minimale.

2/ l’Étude de cas, (uniquement pour l’examen initial).

L’épreuve est toujours notée sur 40 points. Mais compte tenu de la refonte de l’examen pour s’assurer que les candidats aient une bonne connaissance sur les spécialisations des classes 1 et 7, il a été introduit une note éliminatoire sur les études de cas pour ces spécialités.

La note éliminatoire est :

Inférieure à 20/40 pour les combinaisons « tronc commun » (classe 3 à 9 sauf 7) avec ou sans la spécialisation classe 2 (gaz), pour les combinaisons avec la classe 1 seulement (sans tronc commun ni classe 2) ou avec la classe 7 seulement (sans tronc commun ni classe 2).

Inférieure à 10/20 par cas, pour toutes les combinaisons incluant la classe 1 et/ou la classe 7 en plus du « tronc commun » (classe 3 à 9 sauf 7) ou de la classe 2 (gaz).

Dans le cas où la note minimum n’est pas atteinte (20/40 ou 10/20 par cas en fonction des combinaisons), une triple correction est possible si votre note est d’au moins 18/40 ou 9/20 par cas en fonction des combinaisons.

3/ la question technique de la semaine

Vous envisager d’effectuer un transport routier de 28000 L de cyclohexane N°ONU 1145 en citerne

Vous avez à votre disposition les 3 citernes suivantes, elles sont toutes à jour de leurs contrôles et elles ont toutes la même capacité de 30 000 litres :

  1. Une citerne mobile répondant à l’instruction T4
  2. Un conteneur citerne ADR portant le code L4BH fermé hermétiquement sans dispositif de sécurité
  3. Un véhicule citerne portant le code LGBF

Les données techniques du produit sont les suivantes :

Coefficient moyen de dilatation cubique entre 15°C et 50 °C : 0.00114

Température du produit lors du chargement : 15 °C

Question 1 : laquelle ou lesquelles de ces citernes pouvez-vous prendre pour effectuer ce transport ? Justifier votre réponse en explicitant la ou les formules de calcul utilisées.

Finalement le client souhaiterait que la livraison soit effectuée sur 2 sites distants de quelques kilomètres, une livraison de 22000 litres et une de 6000 L.

Question 2 : pouvez-vous répondre à cette demande spécifique et sous quelle(s) condition(s) ?

Rendez-vous la semaine prochaine pour le second billet et les réponses à cette question technique.